Radio Pluriel

Radio-Pluriel est née en 1981, dans le quartier des Minguettes à Vénissieux. Aujourd'hui les studios sont toujours dans la banlieue lyonnaise, à Saint-Priest.
Radio-Pluriel est une radio généraliste, locale et associative.
Radio-Pluriel c'est aussi : une centaine de bénévoles, 3 salariés, et environ 10.000 auditeurs veille* (constants sur la journée *)
De nombreuses communautés s'y expriment : Maghreb, Afrique noire, Dom/Tom, Cambodge, Portugal, Italie, Espagne, Amérique du sud...

Outre ces émissions communautaires, figurent également dans la grille des programmes:
- L'actu et les infos locales
- De la musique pour tous les goûts : Classique, Musique électro, Hip Hop, Funk, Musiques du Monde, Variétés Françaises et Internationales, Accordéon, Jazz, Country, Rock...
- Des émissions culturelles (théâtre, littérature, cinéma, arts plastiques, etc.)
et rubriques sociales (vie pratique, santé..)
- Régulièrement vous sont proposées les "Nuits Pluriel" sur différents thèmes (Poésie, Rire, Charme, Halloween...)

1975-1985

1975

Les premières émissions de Radio CANUTS radio GUIGNOL, première radio associative de la région lyonnaise se font souvent d'un appartement de la ZUP des MINGUETTES où la radio est saisie; ses animateurs sont poursuivis. Les fondements d'une radio des banlieues de l'est lyonnais sont posés.

1980 Avec l'aide technique de radio Canuts radio Guignol, des militants associatifs des MINGUETTES montent le projet d'une radio qui serait le reflet de la diversité de la vie sociale de l'est lyonnais, ils proposent le nom de RADIO PLURIEL

1981

RADIO PLURIEL commence à émettre et dès les débuts est une radio pluricommunautaire, soucieuse d'intégration, une radio ouverte aux associations, une radio scolaire et une radio accueillant des personnes handicapées. Dès les premiers mois d'émissions, la dimension de la vie quotidienne des familles, plus particulièrement des familles d'origine étrangère est présente à travers notamment une émission hebdomadaire réalisée par une assistante sociale et une conseillère en économie sociale familiale. Le permanent de la radio organise les premiers stages de formation de travailleurs sociaux à l'usage de la radio associative auprès de l'école d'éducateurs IFES à CALUIRE 1982

Avec l'aide technique de radio Canuts, le Foyer culturel de MIONS émet pendant quinze jours sous le nom de RADIO CLOWN, ce seront les prémisses de radio GRAIN DE SEL 1983

Radio GRAIN DE SEL (SEL = Sud Est Lyonnais) émet de MIONS, commune de 8000 habitants au coeur du sud est lyonnais 1983

Radio PLURIEL, radio GRAIN DE SEL et une radio antillaise, radio CANNE A SUCRE montent ensemble un projet de fréquence qui sera autorisé par la HAUTE AUTORITE 1984

PLURIEL, soucieuse de son indépendance vis à vis de la mairie de VENISSIEUX, victime de plusieurs cambriolages, décide de déménager à SAINT PRIEST où la mairie accepte de mettre à sa disposition un petit local. L'équipe associative de radio GRAIN DE SEL rejoint Radio PLURIEL 1985

radio PLURIEL commence à émettre de SAINT PRIEST. Couverture, elle est la seule radio associative à le faire, de la grande fête de SOS Racisme à Paris 1985

soucieuses de construire une forte radio associative de l'est lyonnais, et face aux difficultés qu'elles connaissent avec leurs partenaires de fréquence respectifs, radio PLURIEL et radio JULIE (Bron) décident de travailler ensemble et commencent à émettre en commun en novembre. Mais les élus des communes de St-Fons et Bron imposent à JULIE un autre projet. PLURIEL continue seule, et, après la disparition de radio JULIE poursuivra les ambitions de cette dernière 1986-1990

1986

les communes qui soutenaient le projet d'IMPACT FM (ex RML-JULIE) renoncent. PLURIEL continue, soutenue financièrement par Mions puis Saint-Priest 1986

création du DIRA (département interradios associatives) qui rassemble une dizaine de radios de Rhône Alpes. Importante couverture par 5 radios de LYON (80 journalistes bénévoles répartis dans vingt mairies, à l' Hôtel de région et à la préfecture de région) des élections de 1986. Radio PLURIEL depuis lors couvrira en direct toutes les élections avec d'importants moyens humains. Dès ses débuts, le DIRA cherche à couvrir les événements de la région lyonnaise dans les domaines sanitaires et sociaux. C'est ainsi qu'un ensemble coordonné d'émissions est réalisé par les radios du département du Rhône sur le thème de la sécurité routière. Ce travail est reconnu et financé dans le cadre du Plan départemental d'actions Sécurité routière, sous l'égide du ministère des transports. Des relations régulières se créent avec l'association départementale d'éducation pour la santé 1986

Les communes de SAINT PRIEST, MIONS et CORBAS décident de soutenir financièrement régulièrement RADIO PLURIEL 1987

le FAS (Fonds d'action sociale), sensible à la stratégie de présence sur le terrain et d'intégration de radio PLURIEL décide pour la première fois de lui accorder une subvention. En collaboration avec des médecins d'origine étrangère et d'autres praticiens sociaux, PLURIEL commence à réaliser des émissions ponctuelles sur la santé en langues d'origine 1987

première convention entre radio PLURIEL et l'université LYON II. RADIO Pluriel assure des formations à la technique son et anime des ateliers de formation par la pratique auprès des étudiants en communication 1987

Radio PLURIEL et CATH FM, la radio des associations, installée à SAINTE FOY LES LYON décident de répondre ensemble à l'appel d'offres de la CNCL pour les redistributions de fréquences. Ce nouveau mariage sera un franc succès. Il consacre la pénétration, déjà entamée par Radio PLURIEL, de la radio dans le public des personnes âgées (une dizaine d'animateurs) 1988

après le tremblement de terre en ARMENIE, une équipe d'étudiants réunie autour de l'institut d'études politiques de LYON et formée à la radio par le DIRA, organise, avec le concours technique de radio PLURIEL et la collaboration de radio ARMENIE, qui est en contact téléphonique avec les arméniens du monde entier, un ensemble d'émissions diffusées sur plusieurs radios et un mouvement de solidarité dans les universités 1988

Une matière à options "sociologie de la radio associative" est ouverte à l'institut d'études politiques de LYON par Patrice BERGER, président de RADIO PLURIEL. Chaque année, les étudiants enquêtent sur les relations entre les radios et leurs auditeurs. A partir de 1991, le travail demandé aux étudiants sera la réalisation d'une émission 1988

Les radios du DIRA sont toutes autorisées par la CNCL, les liens entre les radios se renforcent 1988

Radio PLURIEL adhère successivement à la CNRL (confédération nationale des radios libres), à la FERUE (fédération européenne des radios universitaires et estudiantines) et à l'ANAREMS (association nationale des radios en milieu scolaire). Il s'agit, pour Pluriel d'échanger expériences et réflexion sur les pratiques. Les responsables de Pluriel seront actifs depuis lors dans chacune des fédérations et multiplieront les propositions de travail, organisant notamment à LYON 2 congrès de la Cnrl et un de la Ferue. Plusieurs émissions sont réalisées avec l'aide des techniciens de la radio, par des collégiens sur des thèmes touchant à la santé 1989

L'équipe de la radio italienne, radio ACTION qui avait perdu son droit à émettre rejoint l'équipe la radio et retrouve ses auditeurs 1989

Plusieurs animateurs importants ayant déjà travaillé dans d'autres radios associatives (latino américains, cambodgiens), notamment l'équipe de l'association de solidarité avec les malades étrangers hospitalisés à LYON rejoignent radio PLURIEL . Plusieurs émissions en direct des hôpitaux seront organisées avec SOS Malades qui réalise tous les dimanches une émission de deux heures de solidarité avec les malades, au cours desquelles sont notamment reçues de nombreuses associations de malades 1989

Lors d'une "semaine banalisée" organisée au collège COLETTE de SAINT PRIEST, dix huit jeunes partent en enquête radio sur les différents équipements sanitaires et sociaux de la ville et présentent en direct leurs découvertes de billet disney pas cher 1989

Lors des initiatives du 1° décembre, journée mondiale du SIDA de l'Organisation Mondiale de la Santé, RADIO PLURIEL présente une série de cinq émissions en direct ou en différé sur le SIDA. Un ami de la radio, qui avait témoigné en différé le jour du 1° décembre meurt du SIDA en fin de soirée ce jour là. Le dimanche 2, ses amis lui présentent en direct à la radio un hommage. Ce type d'émissions d'adieu sera recommencé en 1991 à l'occasion du décès d'une personne âgée membre de l'équipe d'animateurs 1989

Lors de l'élection présidentielle au Chili, PLURIEL organise plusieurs émissions en direct de SANTIAGO, qui seront reprises par plusieurs autres radios. La formule sera améliorée et systématisée (Tunisie, Algérie, Allemagne, Italie, Turquie, Mali, Lituanie, Etats Unis, Portugal, Espagne, Belgique, Pays Bas, Grande Bretagne, Roumanie, Tchécoslovaquie, Yougoslavie, Hongrie etc). A chaque fois il s'agit de mettre l'accent sur les liens entre le pays visité et nos communautés locales (jumelages, voyages de jeunes etc) 1990

Radio PLURIEL reprend le site d'émissions des MINGUETTES qui lui permet d'être beaucoup mieux entendue dans la région lyonnaise malgré sa relativement faible puissance autorisée. Son taux d'écoute, mesuré par les sondages et surtout par ses relations avec les auditeurs progresse notablement 1990

sous l'impulsion de radio PLURIEL qui a multiplié les contacts avec les pays de l'est, le DIRA et l'APROR Alpes installent un matériel radiophonique au profit d'un ensemble d'associations à TIMISOARA en ROUMANIE. L'objectif est à terme d'effectuer des échanges de programmes sur différents aspects de la vie dans les deux pays 1990

Autour de Radio PLURIEL et du DIRA, le projet de la MAISON DES COMMUNICATIONS est lancé 1990

Lancement de la lettre hebdomadaire d'infos de radio PLURIEL - 1991-

1991

Lors de la deuxième semaine de la presse à l'école, PLURIEL installe un studio de direct pendant tout la semaine au collège Henri BARBUSSE de VAULX en VELIN. Trente collégiens interviewent en direct, et avec talent, le recteur d'académie, le maire, le conseiller général, des policiers, des musiciens. Le samedi, certains d'entre eux interviewent Jacques DELORS. Des femmes mutualistes, qui travaillaient sur un projet de nouvelle maternité à la ZUP sont interrogées par les collégiens ainsi que des membres de SIDA Solidarité 1991

Sous l'impulsion de radio PLURIEL et de RCT (Villeurbanne) est lancé le projet commun DSQ: comment les radios associatives peuvent mettre à profit leur implantation dans les quartiers populaires pour mener un travail en profondeur de communication dans ces quartiers tout en coordonnant leurs efforts 1991

Une émission réalisée par une assistante sociale, "tranches de SOS" est menée tous les quinze jours pour répondre au public sur les questions juridiques et pratiques qui se posent dans la vie quotidienne 1991

Lancement, reposant sur de solides contacts parmi les associations d'aides aux détenus d'une émission hebdomadaire, "ici l'ombre", sur les prisons, combinant informations service, témoignages et dédicaces de musique. Dans ce cadre, interview du médecin psychiatre des prisons de Lyon, le Dr Daniel GONIN au sujet de son récent livre sur la santé en prison 1991

Lancement d'une émission hebdomadaire magazine avec invités en direct et inserts de reportages documentaires sur les différents aspects de la vie dans les quartiers populaires de la communauté urbaine de LYON, "vivre la ville". Les questions de santé et de solidarité pourront être traitées également dans ce cadre 1991

Radio PLURIEL soutient logistiquement INFO RC, radio scolaire d'AUBENAS dans l'organisation d'EUROPHONIA 07, rassemblement européen de jeunes animateurs de radio et congrès national des enfants et des enseignants de l'ANAREMS. Au concours organisé par EUROPHONIA, les équipes de PLURIEL engagées se classent respectivement première et sixième 1991

CULTURE +, association d'étudiants organise la ROUTE DE L'EUROPE, de jeunes journalistes des 12 pays de la CEE font des reportages qui sont proposés par radio PLURIEL chaque jour sur répondeur aux autres radios françaises. A leur retour ils préparent des émissions montées sur cassette 1991

Développement des relations avec la radio de l'université libre de BRUXELLES, Radio CAMPUS BRUXELLES : l'organisation commune d'émissions sur différents thèmes sur le plan international, touchant notamment les questions de discrimination, de santé publique, de vie quotidienne des jeunes sont envisagées 1991

A la suite de nombreuses expériences (couverture du cinquantième anniversaire du CNRS, mois de la science, émissions scolaires etc), RADIO PLURIEL lance, avec plusieurs partenaires de la région, une émission de culture scientifique et technique, qui mettra à profit l'expérience déjà amorcée de radio BIENVENUE à STRASBOURG avec la boutique de sciences de cette ville. Ces émissions permettront notamment de mettre en contact des spécialistes de l'immunologie, de la virologie, de l'hématologie etc. avec le public et plus particulièrement avec les jeunes des lycées et universités 1991

Gilles Roman directeur de radio PLURIEL et journaliste participe à la caravane de la paix en Yougoslavie et envoie des directs par téléphone repris par d'autres radios puis réalise une cassette diffusée nationalement 1991

Radio Pluriel remporte le coq d'or du meilleur magazine radio du Festival des médias locaux de Marne la Vallée avec une émission consacrée à deux jeunes beurs de Bron qui racontent leurs parcours entre leurs cultures, émission réalisée par Lionel Quantin et Aude Spillmont 1991/1992

Lionel Quantin embauché par Pluriel en contrat de qualification participe à la formation mise en place pour la première fois en province par l'INA et qui a lieu pendant un an dans notre "Maison des Communications". Il consacre son activité à un magazine monté hebdomadaire d'une durée d'une heure consacré à la vie urbaine dans la région lyonnaise. Ce magazine sera diffusé dans de nombreuses radios en France par l'intermédiaire du club Tam Tam 1992-1993

1992

Nouvelles émissions : celle des peuples de Turquie 1992

Pour le compte de la CNRL (Confédération nationale des radios libres), une équipe de radio Pluriel participe en mai aux deuxièmes rencontres d'Arc et Sénans, organisées par le CNRS (Centre national de la Recherche scientifique) entre des chercheurs de nombreuses disciplines et des jeunes. Pluriel réalise plusieurs émissions fondées sur les interviews des chercheurs et des jeunes. Une émission synthèse des rencontres (durée une demie heure) est diffusée dans dix radios de villes universitaires et une copie de la cassette est commandée par le CNRS pour être envoyée à tous les participants 1993

Démarrage de l'EPRA (Echanges et productions radiophoniques), en collaboration avec la Direction de la Population et des Migrations (Ministère des affaires sociales), le Ministère de la Jeunesse et des sports, le Fonds d'action sociale, Radio France Internationale, l'Institut du monde arabe et trois autres radios associatives, radio Gazelle à Marseille, Fréquence Soleil à Toulouse, radio Soleil à Paris. Radio Pluriel intervient pendant un an dans la définition du projet, propose la participation des radios associatives à la production des émissions. l'EPRA

..cherche notamment à développer des séries autour de plusieurs concepts, diffuse très régulièrement des séries d'émissions montées de bonne qualité sur des thèmes très divers touchant à l'intégration des populations immigrées 1993 : Pluriel pour l'EPRA

A la mise en place de l'EPRA, le 11 novembre 92, Pluriel rentre au conseil d'administration de l'association. Elle produit depuis des émissions répondant aux critères thématiques et de qualité de l'Epra. Notamment, en 1993:

découverte d'un aspect de la vie sociale en milieu urbain dans le style mis au point pour "vivre la ville" (voir ci-dessus) mise en forme radiophonique de textes poétiques réalisés par des jeunes dans le cadre d'ateliers d'écriture (collaboration avec différentes associations) réalisation d'un feuilleton destiné aux jeunes enfants (moins de 7 ans), l'Histoire de Houp. Un héros, parti du quartier DSQ de Bel air à Saint Priest, fait le tour du monde et découvre, dans les pays d'origine de l'immigration, des modes de vie et des cultures qu'on présente sous une forme ludique (contines, chansons, contes, dialogues...). La série est destinée, outre la radiodiffusion, à provoquer, dans la région lyonnaise mais aussi, ad libitum dans les régions touchées par des radios qui diffusent les programmes de l'EPRA, des animations dans les écoles maternelles, les garderies et les différents lieux concernés par la petite enfance. Musique et scénarios originaux produits avec une troupe de comédiens et de musiciens lyonnais en collaboration avec les réseaux des personnes d'origine étrangère touché par la radio 1993

Mise au point d'un nouveau magazine d'information s'ajoutant aux magazines déjà existants, tous les jours de semaine de 17h30 à 18h particulièrement orienté sur la vie locale : invités, reportages, sujets courts et rythmés 1993

Nouvelle participation aux rencontres d'Arc et Sénans (CNRS). Pluriel réalise deux séries de trois directs d'une minute, l'une sur le réseau Fourvière (soixante dix fréquences), l'autre sur le réseau canal A (plus de soixante fréquences). Ce type d'intervention pourra être démultiplié

1994-1995

1994

Développement de nouvelles émissions en direction tout particulièrement des jeunes :

émission hebdomadaire de rap
émission hebdomadaire de rai
émission hebdomadaire de hard-rock
émission hebdomadaire de country music 1994

magazines

à partir de septembre 1993, magazine bimensuel consacré aux arts plastiques. Son auteur, animateur d'ateliers de création dans les maisons d'arrêt de Lyon et de Villefranche explore avec ses invités le sens pour leur vie de la création artistique à partir de février 1994, émission hebdomadaire "la main dans le chapeau" est consacrée à la vie sociale des personnes handicapées. Portraits de créateurs (peintres, plasticiens, photographes), de chercheurs, de sportifs (skieurs notamment à l'occasion des jeux paralympiques de Lillehammer, nageurs), réflexion sur l'insertion des personnes handicapées dans le travail et l'éducation, sur l'accessibilité des lieux publics ont d'ores et déjà été abordés. La radio a participé à l'animation et à la promotion des internationaux de France handisport de natation à Bron en mars 1994 1994

Conduite, avec le CEFISEM, le CRDP, France Inter, la bibliothèque municipale de Lyon et d'autres partenaires d'une enquête collective avec conférences et productions d'émissions portant sur le "village nègre", ancien quartier populaire aux confins de Vénissieux et de Lyon 8° 1994

Par deux fois, la radio est sollicitée par le Centre de Formation professionnelle des journalistes dans le cadre des formations organisées par le CFPJ sur le thème de la vie des banlieues. La radio représente pour les journalistes en formation un "médiateur" qui les introduit dans la vie locale à travers plusieurs thématiques 1994

Organisation de deux spectacles musicaux dans le cadre de la semaine de la chanson (janvier 1994)

un spectacle de chanson à la Maison des communications à Lyon avec deux associations de chanson française un spectacle de rock à la Maison de quartier de Revaison à Saint Priest 1994

lors de la mobilisation des jeunes sur le CIP, la radio réalise plusieurs émissions en direct, plusieurs reportages et plusieurs plateaux avec des lycéens et des étudiants. La radio nationale du Danemark nous sollicite pour obtenir des contacts et des éléments sonores sur le mouvement 1994

Développement d'ateliers autonomes au collège du Plan du loup (Ste Foy lès Lyon) avec participation de trente élèves de la 6e à la 3e à la diffusion interne d'une heure d'émission quotidienne interne et la venue par groupes des élèves au studio de radio Pluriel pour des émissions bimensuelles incluant des "bobinos" préparés et montés à l'avance. Ateliers également au lycée de Saint Priest 1994

participation à l'opération "forum-bahut" menée par le service jeunesse de la mairie de Saint Priest avec deux collèges, le lycée Condorcet et le lycée professionnel de Saint Priest. Les jeunes choisissent les thèmes sur lesquels ils souhaitent engager une réflexion avec des invités extérieurs adultes qu'ils invitent dans l'Ets (principaux thèmes, l'emploi, le racisme, le Sida, la drogue, le sport, les loisirs, le rock, etc). Dans chaque établissement, un groupe de jeunes réalise avec l'aide de permanents de la radio des prises de son avec les invités et une présentation ultérieure du débat à l'antenne 1994

organisation commune avec Amnesty international et de nombreux instituteurs de Saint Priest d'une action sur la solidarité avec les enfants victimes d'injustices dans le monde : différentes émissions et animations réparties de mars à juin 1994 1994

participation, avec le concours du CNRS à la constitution d'émissions avec une classe du groupe scolaire Louis Pergaud de Vénissieux portant sur l'histoire de Vénissieux

suivi pendant deux mois de l'opération "les 24 jours de l'école" avec constitution d'une émission hebdomadaire portant sur les actions menées dans chacun des 18 groupes scolaires de Saint Priest 1995

mise en place d'une diffusion de sélections des programmes de l'Epra intitulée "Panoramas" renforcement de l'émission "ici l'ombre" avec production hebdomadaire d'un magazine avec l'association partenaire "Dedans-dehors" développement de l'émission littéraire avec différents partenaires un reportage d'Olivier Flandin obtient le premier prix du concours de la SCAM (société civile des auteurs multimédias) 1995

financement de la Direction régionale des affaires culturelles pour l'opération "la vie des quartiers": tous les mois, pendant une semaine, l'ensemble des émissions de la radio est invitée à travailler plus particulièrement sur un quartier de l'agglomération
- septembre 95 : Bel-Air à St Priest
- novembre 95 : les pentes de la Croix Rousse (Lyon 1er)
- décembre 96 : Vaulx en Velin
- février 1996 : Grigny
1996-1998

1996

adhésion à la Fédération des oeuvres laïques 1996

partenariat avec l'association "Dedans-dehors" pour la production d'un magazine hebdomadaire en direction des prisonniers et de leur entourage lancement des "ateliers A", regroupement de radios associatives souhaitant échanger des programmes - nous proposons nos émissions "sciences" et "prisons" à l'échange avec les autres radios 1996

Nouvelle obtention d'une fréquence par le CSA pour une durée de 5 ans renouvelable sans nouveau dossier deux fois, soit une durée totale de 15 ans. Aucune nouvelle fréquence pour cette redistribution régionale n'a été accordée à une radio associative pour la région lyonnaise. Cela signifie que la disposition d'une fréquence pour quinze ans est une chose extrêmement importante qui doit être d'autant plus préservée et bien utilisée 1996

Développement d'un journal écrit autour des activités de radio Pluriel, Pluriel bimestriel (Plume) 1996

Amélioration du matériel :

nouveau pont hertzien de 8,5 Ghz pour être en conformité avec les demandes du CSA Tout cela a été rendu possible par un emprunt de cent mille francs. La banque a exigé à la fois une caution personnelle de membres de l'association sur leurs biens et une caution de la commune de Saint Priest (pour la moitié de la somme) qui l'a accordée 1996

participation aux travaux collectif du secteur des radios associatives

développement avec une dizaine de radios associatives en France, parmi les meilleurs productrices des "ateliers A" destinés à favoriser les productions et les échanges de programmes dans des domaines complémentaire à ceux couverts par l'Epra
développement coordonné avec les radios de la CNRL (une centaine de radios en France) et celles de l'AMARC-Europe (association mondiale des artisans des radios communautaires) d'un travail portant notamment sur les femmes et également sur la santé
l'EPRA (Echanges et productions radiophoniques) , Groupement d'Intérêt public qui gère une banque de programmes radiophoniques pour l'intégration est relancé pour trois ans. Il rassemble le ministère des affaires sociales, celui de la jeunesse et des sports, le SJTI, et depuis cette année là le ministère de la culture (avec une collaboration avec la Délégation Interministérielle à la Ville) avec des représentants du secteur des radios ou de l'intégration, l'Institut du monde arabe, Radio France Internationale, le CNRA et quatre radios associatives, radio Soleil à Paris, Fréquence soleil à Toulouse, radio Gazelle à Marseille et radio Pluriel 1996

Gilles Roman est sollicité pour animer un débat général dans le cadre de la réunion nationale des radios de l'Epra à la Villette 1996

Radio Pluriel organise le suivi quotidien à la Bibliothèque municipale de Bron d'une expédition himalayenne sur le Gosainthan avec duplex et accueil d'invités par les élèves du collège Pablo Picasso de Bron accompagnés tout à tour des élèves de 200 classes de la région lyonnaise 1997

Lancement du site web de radio Pluriel 1997

Difficultés financières de la radio qui se traduisent par le licenciement de deux salariés. L'équipe de direction de la radio et l'ensemble des animateurs demeurent soudés et se répartissent les tâches 1997

Développement important des actions en milieu scolaire dans différents lycées, collèges et écoles de la région. Caryl Lambert anime notamment le suivi hebdomadaire pendant 18 mois d'un voyage en voilier autour du monde, celui du Saranaïa (30 classes de trois établissements concernées) en partenariat avec le CNRS et le monde de la recherche scientifique